Serge Bile

Actualité générale, bons plans et infos pratiques

Catégorie : Santé

Les patchs anti-tabac enfin remboursés par la sécurité sociale

A compter du 20 mai, les patchs anti-tabac seront pris en charge par la sécurité sociale. Cette décision fait partie du Plan Prévention de la ministre de la santé Agnès Buzyn. Permettant de lutter plus activement contre le tabagisme, cette nouvelle pourrait pousser des fumeurs à arrêter avec grand plaisir.

Un nouveau substitut nicotinique à essayer

Après la gomme à mâcher le 28 mars, le patch anti-tabac est une autre solution qui permet un arrêt de la cigarette facilement. Si le remboursement varie selon le type de patch, la nouvelle pourrait séduire de nombreuses personnes qui veulent se débarrasser de cette addiction. A hauteur de 65%, il s’agit d’un véritable coup de pouce, notamment pour les foyers aux revenus modestes.

Le forfait de remboursement maximal de 150 euros prendra bientôt fin pour permettre une prise en charge plus importante avec ces nouvelles mesures. En choisissant un substitut nicotinique bien remboursé, le fumeur pourra bénéficier d’une excellente prise en charge pendant tout son processus de sevrage contre le tabac.

patchs anti-tabac enfin remboursés

Une approche globale contre ce fléau

Cette nouvelle initiative montre la volonté d’accompagner tous les fumeurs dans la lutte contre le tabagisme. La ministre de la santé a en effet engagé d’autres actions pour dissuader les fumeurs de poursuivre dans cette voie. La nouvelle augmentation des prix du paquet de cigarettes montre que la position du gouvernement se durcit sur le sujet.

Avec plus de 13 millions de fumeurs en France et la multiplication des cancers, de nouvelles mesures doivent être prises. Le Plan Prévention vise donc à offrir à chacun l’opportunité d’en finir avec le tabac. Chaque fumeur qui décide d’arrêter est une petite victoire pour le gouvernement qui cherche avant tout à protéger contre les conséquences désastreuses de la consommation de tabac.

Découverte de la sylvothérapie : le « bain de forêt » venu du Japon

Cette thérapie très utilisée par les japonais vise à éveiller ses sens. En renouant avec sa nature profonde, la personne qui suit cette thérapie pourra faire baisser son niveau de stress, lutter contre la dépression et retrouver sa vitalité. Basée sur des ballades en forêts, des câlins aux arbres et des bisous d’écorces, cette activité pourrait séduire en France.

Une pratique aux vertus étonnantes

Au Japon, cette thérapie est utilisée depuis 1982 pour renforcer le système immunitaire grâce aux phytoncides, molécules précieuses rejetées par les arbres. Les médecins ont également pu constater une baisse de la pression artérielle et de la glycémie. Les personnes qui ont pris l’habitude de cette pratique se trouvent donc en meilleure santé.

La concentration et la mémoire seront également améliorées par ce nouveau loisir qui fait du bien au corps et à l’esprit. Le système cardio-vasculaire et métabolique se trouve également renforcé. Des centaines de sites sont ainsi réservés au Japon pour cette activité et que pour les personnes qui la pratiquent puissent le faire en toute tranquillité. Marcher lentement dans la forêt avant d’aller à la rencontre des arbres est donc une expérience très bénéfique.

L’arrivée des thérapeutes des bois

Sylvotherapie

Conscients du pouvoir de cette activité, de nouveaux praticiens proposent une initiation en France. Il est désormais possible d’apprendre comment tirer profit de la forêt. Au travers de l’apprentissage d’une nouvelle philosophie de vie, chacun va pouvoir trouver dans la nature les éléments nécessaires à leur équilibre physique et psychique.

Il existe d’ailleurs différents types de bains de forêt. Pour se tonifier, les conifères sont parfaits. Pour se relaxer, il faudra préférer les feuillus comme le bouleau, le peuplier ou le tremble. Pour en profiter, il faut choisir son arbre, le saluer puis prendre le temps de ressentir sa force en l’enlaçant et en le sentant. Explorer son écorce ou le caresser aura des vertus étonnantes.

Pour que cette thérapie fonctionne, il faut également aller au-delà d’un simple arbre. Dans la tradition japonaise, il s’agit d’une source de vie et de force. Il fait donc savoir comment puiser son énergie pour pouvoir s’en servir pleinement. Une fois que l’esprit se libère de ses préjugés, l’accès à cette énergie est possible. Cette nouvelle activité mérite donc d’être testée pour voir par soi-même quels sont les changements positifs qu’elle peut réellement apporter.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén